logo-zaino

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Entre vignes, champs de noisetiers, châteaux médiévaux et montagnes, on vous recommande chaudement de visiter le Piémont, une région qui mérite le détour, notamment pour un séjour gastronomique. Située comme son nom l’indique au pied des montagnes, collée à la France et à la Suisse, la région possède un terroir riche et diversifié. Truffes, noisettes, chocolat, gressins, ricotta et vins d’exception, c’est parti pour un petit tour de l’autre côté du Mont Blanc !

 

Gressini

Originaire de Turin, le gressin ou grissino torinese fût créé en 1668 par le boulanger de la cour, Antonio Brunero pour le jeune Duc Victor Amédée II. Le futur Roi de la Maison de Savoie, alors âgé de 2 ans, avait une santé fragile et souffrait de troubles de la digestion, liés à la consommation de pain qui à cette époque était mal cuit et contenait des bactéries. Sa mère consulta un médecin renommé, Don Baldo, qui fit préparer des petits pains très fins et très cuits pour l’enfant, qui les digéra beaucoup mieux et retrouva sa santé.

Le mot « ghersa » ou « ghersin », qui veut dire « saisir » en dialecte local a donné leur nom aux gressins, qui étaient faciles à tenir en main, en particulier par un enfant.

Digestes, légers et délicieux, essayez les gressins à l’apéritif habillés avec une fine tranche de Vigezzino, un jambon de montagne de la région.

La truffe blanche

Il Tartufo Bianco est un produit emblématique de la Piedmont. Elle est aussi appelée Truffe d’Alba, ou truffe du Piedmont et se trouve principalement dans cette région. Ce précieux champignon de la famille des Tuberaceae qui pousse sous la terre doit sa couleur au sol dans lequel on la trouve. On la récolte entre les mois d’octobre et décembre.

La truffe blanche, qui n’a jamais pu être adaptée pour la culture en truffière, est rare et toujours sauvage donc se vend plus cher que la truffe noire, entre 5 et 12 000 € le kilo… L’un des produits alimentaires les plus chers au monde. La légende dit que ce diamant blanc aurait des vertus aphrodisiaques, mais ce qui est certain c’est qu’elle est très subtile et extrêmement parfumée. Dans la région, la truffe blanche, râpée ou en lamelles, vient sublimer de nombreux plats, comme le risotto, les taglioni (pâtes typiques de la région en forme de rubans très fins), sur la fondue, avec les plats de viande ou sur la salade.

 

La nocciola 

Impossible de ne pas passer devant un champ de noisetiers quand vous visitez le Piedmont. Les noisettes de cette région sont considérées comme les meilleures au monde, et sont protégées par une IGP Noisettes du Piedmont. Une variété en particulier est exceptionnelle, celle qui est cultivée dans l’Alte Langhe (Haut Langhe), une zone montagneuse qui sert de frontière entre le Piedmont et sa voisine la Ligurie. Le climat très favorable, alternant air marin, soleil et fraîcheur de l’altitude est très bénéfique pour les arbres et donne des noisettes robustes, savoureuses, qui se conservent bien.

 

Le chocolat

Ces noisettes d’exception sont à l’origine de l’invention du Gianduja. Cette merveilleuse pâte chocolat-noisettes a été créée à Turin dans les années 1700. Le Piémont abrite d’ailleurs l’usine de fabrication d’une célèbre pâte à tartiner… mais il existe dans la région de nombreux artisans qui perpétuent la tradition gourmande de la région, en fabricant des spécialités comme le « Giandujot », petit chocolat praliné en forme de navette, emballé dans du papier argenté, ou le « Bicerin »,  qui signifie « Petit verre » en Piémontais, dans lequel on verse un Espresso, du chocolat fondu et de la crème fouettée ou du lait…une pure gourmandise, qui a donné son nom à un café célèbre de Turin.

 

La Ricotta

Même si elle est produite dans de nombreuses régions d’Italie, la Ricotta était traditionnellement produite dans le Piémont et en Lombardie. Son nom vient de « Rectota » qui signifie recuit, c’est-à-dire qu’elle est produite après la fabrication d’un autre fromage avec le reste de petit lait. C’est donc un fromage de récupération, qui optimise l’utilisation du lait. De ce fait elle ressemble un peu à une faisselle, granuleuse avec un goût acidulé, et se consomme le plus souvent crue, mais aussi cuite dans certaines préparations. Elle peut aussi bien être fabriquée avec du lait de vache, de brebis, de chèvre ou même du lait de bufflone.

La Ricotta piémontaise est la base du « Seirass », fromage frais typique de la région, fabriqué avec de la ricotta de brebis ou de chèvre et de la crème et qui se consomme cru avec de l’huile de noisette du Piedmont par exemple, un peu de piment et une salade verte… Mama mia.

 

Les vins du Piedmont

Le Piedmont est l’un des terroirs viticoles les plus prestigieux du monde. Le savoir-faire et l’expertise des viticulteurs de cette région est historique et remarquable. La vigne occupe d’ailleurs une grande partie du territoire avec plus de 60 000 hectares. Le climat piémontais se caractérise par des hivers rudes et brumeux, et des étés raisonnablement chauds. Les cépages cultivés sont par conséquents adaptés à ce climat et révèlent le meilleur de leur caractère grâce au savoir-faire des vignerons.

Pour le vin rouge, parmi les plus prestigieux on retrouve le Barolo, le Barbaresco et le Nebbiolo d’Alba.  Le Barolo, un 100% Nebbiolo sans assemblage, est produit au sud-Ouest d’Alba. Il nécessite 3 ans de vieillissement en cuve pour devenir un Barolo DOCG et 5 ans pour obtenir l’appellation « Riserva ». Les vins de Barolo étaient appréciés des rois et des papes au Moyen-Age, où on l’appelait « Vin des rois, roi des vins ».
Le Barbaresco est également produit avec le cépage Nebbiolo issu des communes de Barbaresco, Neive, Treiso et une partie d’Alba.

On produit le Nebbiolo d’Alba de Barbaresco jusqu’aux collines des Langhe et Roero.

Même s’ils sont issus du même cépage, ces trois vins sont tous différents et offrent une variété étonnante de parfums et d’arômes subtils.

Côté vin blanc, on peut citer le Moscato d’Asti DOCG (Dénomination d’Origine Contrôlée Garantie) du Piémont, un vin légèrement pétillant issu du cépage Moscato (Muscat). C’est un vin doux et fruité, peu alcoolisé (5 ou 6 degrés), qui se déguste à l’apéritif ou au dessert par exemple.

L’Asti Spumante, quant à lui, est un vin plus mousseux, possédant également une DOCG. C’est un vin de fête, le « Champagne italien » pour ainsi dire, mais moins fort en alcool (aux alentours de 7 degrés)

Si comme nous vous êtes à la fois gourmets et gourmands, ne manquez pas de faire un séjour dans le Piedmont, qui vous régalera autant par ses paysages et son patrimoine que par ses produits locaux, sa cuisine généreuse et raffinée et ses vins magnifiques et variés. En attendant, venez goûter l’Italie à la table du Zaino !

www.italia.it

Produits